Accueil > Les liens > FAKIR | Presse alternative | Edition électronique

FAKIR | Presse alternative | Edition électronique

Journal d’enquête sociale - Fakir n’est lié à aucun parti, aucun syndicat, aucune institution. Il est faché avec tout le monde. Ou presque.

http://www.fakirpresse.info/

Articles

  • Aides à domiciles : le retour des domestiques ?

    17 octobre, par L'équipe de Fakir — Vidéo
    Elles s'occupent de nos personnes âgées à longueur de journée, du repassage, du nettoyage, de la garde des enfants. Elles, car ce sont, le plus souvent, des femmes. On pensait les domestiques disparues au XXie siècle, elles sont massivement employées aujourd'hui, avec cette particularité : c'est le (...)
  • La pasionaria des prétoires

    15 octobre, par Brigitte Venet — Brèves,
    Il en faut, parfois, de l'énergie, pour secouer un tribunal... En ce mois d'août, je reste seul à bord du navire parlementaire. et je dois bien l'avouer : l'horizon est calme. Pascale me transmet un mail, ce matin : « Tu sais de quoi elle parle ? Je n'y comprends rien. Je ne retrouve pas les (...)
  • Coeur de braqueur

    10 octobre, par François Ruffin — Edito,
    C'est aux Antilles que le chef de l'état a croisé un ex-braqueur. Nous, en moins exotique, c'était en banlieue. Et on n'a pas forcé sur le selfie... Le Président : « Il faut du travail pour faire les travaux, pour reconstruire. Des jeunes comme toi, en plus t'es musclé comme tout... Il faut que tu (...)
  • La cantinière et le DRH

    9 octobre, par Cyril Pocréaux — Brèves,
    Une collectivité territoriale qui cherche à se débarrasser d'une cantinière : l'affaire semble jouée d'avance. Sauf quand la peur change de camp… Elle ne demandait pas la lune, Nadine : juste à rester près des gamins. « C'est ce que j'aime, être avec eux, les aider… » Nadine était cantinière à l'école (...)
  • Babar, le Camp des autres

    8 octobre, par Vincent Bernardet — Culture,
    Son nom de famille était synonyme d'insulte durant ma scolarité. Des crachats, des coups, des injures. Par dizaines, par centaines. Du racket et des balayettes. Des tas de gamins, abrutis par l'élan du troupeau, lui courant après. « Babar ! Babar ! » Sur le rond-point d'Albert, une vingtaine de (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25